agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Laboratoire Passages XX-XXI Portails : www - étudiants - personnels Laboratoire Passages XX-XXI

Vous êtes ici : fr > Archives > 2013-2014 > Colloque Cinéma au théâtre : aires culturelles anglophones et francophones. 19 et 20 décembre 2013

Colloque Cinéma au théâtre : aires culturelles anglophones et francophones. 19 et 20 décembre 2013

 

Colloque international, « Cinéma au théâtre » (2ème volet), Université Lyon 2 et ENS.

Si les emprunts du théâtre à la technologie cinématographique remontent à la fin du XIXe siècle, les effets visuels sont légion sur la scène théâtrale du XXIe. Ce colloque au titre volontairement générique « cinéma au théâtre » s'intéresse à toute représentation théâtrale intégrant des images différées, film projeté, utilisation de la vidéo, effets optiques, jusqu'au plus récent ''VJing'' (mixage en temps réel de visuels générés par ordinateur ou une caméra). L'observation des processus de création théâtrale relevant de l'hybridation et de l'intermédialité nous permettra d'apprécier les diverses formes d'interaction entre l'acteur et l'image, le corps physique et la présence virtuelle. En quoi la place du texte dramatique et la caractérisation du personnage sont-ils réinventés ? Quels changements les images projetées induisent-elles dans le relation de l'acteur à l'espace scénique et dans la perception du spectateur de ce même espace, soumis à de nouveaux jeux d'illusion, ouvrant d'autres espaces imaginaires - ou hyper-réels ? Au-delà du spectaculaire et de l'illusion, que nous dit ce théâtre à propos du monde réel ? Quelle est la place du politique dans l'enjeu esthétique ? L'ensemble de ces questions permettra de redéfinir la sémiologie de la représentation pour aborder, au-delà du post-dramatique, ce nouveau théâtre ''performatif''. Le colloque propose, conjointement aux communications portant sur les aires francophones et anglophones, une table ronde réunissant des metteurs en scène ainsi que la programmation de deux spectacles hybrides : Animals and Children Took to the Streets, m/s 1927 Company, mercredi 18/12/2013 à 20h au Théâtre de la Renaissance, Oullins-grand Lyon, et Je chie sur l'ordre du monde #4, Compagnie Scènes-théâtre-cinéma, jeudi 19/12/2013 à 20, au Musée des Moulages, 3, rue Rachais, 69003 Lyon.

Contact :
- Christine.kiehl@univ-lyon2.fr
- Martin.Barnier@univ-lyon2.fr

 

APPEL À COMMUNICATIONS (FR)

 

Les laboratoires PASSAGES XX-XXI de l'Université Lyon 2, l'équipe LIRE ENS de Lyon, le CRIDAF de l' Université Paris 13, la New York University in Paris et la société savante RADAC s'associent pour organiser le deuxième volet du double colloque international "Théâtre au cinéma / cinéma au théâtre : aires culturelles anglophones et francophones" qui se tiendra à Lyon les 19 et 20 décembre 2013. Les communications des journées 2012 à Paris et 2013 à Lyon donneront lieu à publication : deux volumes en français et un troisième en anglais seront consacrés aux rapports entre le théâtre et le cinéma dans et entre les aires culturelles anglophones et francophones.

Après le colloque consacré au « théâtre au cinéma » à Paris en 2012, les journées de décembre 2013 à Lyon s'attacheront à la question du « cinéma au théâtre ».

L'image cinématographique projetée sur scène date de la fin du XIXe siècle, on la retrouve dans les "revues" comiques annuelles des années 1910/1920 ou dans les ''cinémasketches'' de Max Linder. Piscator (1893-1966) introduit les projections dans un théâtre politique à des fins didactiques puis Brecht s'en sert comme élément de distanciation dans un théâtre épique. Paul Claudel réfléchit également à l'utilisation du cinéma dans ses pièces. Plus tard la révolution politique et esthétique des années 1960 et 1970 a vu l'éclatement des frontières entre les genres artistiques et, parmi d'autres tentatives expérimentales, permis la rencontre entre des arts qui se sont souvent concurrencés : le cinéma et le théâtre. Nous entendons par « cinéma au théâtre » toutes les formes d'images différées intégrées à la représentation théâtrale, film projeté, utilisation de la vidéo et, plus récemment au tournant du XXIe siècle, des nouvelles technologies arts numériques.

Nous distinguerons trois axes dans l'étude du « cinéma au théâtre » :

- Dans un premier temps l'utilisation de supports filmiques pré-existants, extraits de films ou documentaires indépendants de la fiction dramatique qui viennent enrichir et/ou perturber le jeu théâtral des comédiens.

- Dans un second temps, la manipulation vidéo en direct dans la représentation théâtrale, la prise de vue et le montage d'un film en temps réel. Il conviendra notamment d'identifier les éléments constitutifs de la production d'images, le rôle des vidéastes, des ingénieurs des arts numériques et des créateurs sonores.

Pour chacun de ces deux axes, les questions suivantes seront à l'étude. Assiste-t-on à un brouillage ou une surdétermination des signes lorsque les images sont projetées au théâtre ? Faut-il parler de juxtaposition, superposition, montage, bouturage ou encore de collage, tuilage, collision ? Quelles sont les diverses formes d'interaction entre l'acteur et l'image sur cette nouvelle scène théâtrale palimpseste ? Comment la matérialité scénique du dispositif théâtral et le corps physique de l'acteur rivalisent-ils avec l'image virtuelle et abstraite ? L'émergence de l'image et des nouvelles technologies sur scène influent-elles sur les notions de drame, de fiction et de texte théâtral ? Entrent-elles dans le régime de ce que Hans-Thies Lehmann définit dans les années 1990 comme le théâtre post-dramatique ou assiste-t-on à l'émergence d'un genre nouveau ?

- Le troisième axe d'étude sera consacré à la réception du spectateur :
En quoi le régime des émotions et de la perception sensorielle du spectateur est-il redéfini lorsque se superposent sur scène des formes tangibles et des images incorporelles ? L'imaginaire du spectateur est-il stimulé ou au contraire sidéré par des sollicitations accrues de son espace sensoriel ? Peut-on parler de saturation sémiotique ? Quelles en sont les implications (politiques par exemple)?

Ces questions poseraient les jalons d'une terminologie critique nouvelle permettant d'appréhender ce théâtre d'un nouvel âge, dans les sphères culturelles anglophones et francophones.
Dans cette optique, les propositions mettant en valeur une réflexion théorique sur la sémiologie de la représentation (y compris dans sa dimension historique), et particulièrement celles qui mettent en résonance les pratiques culturelles des aires anglophones et francophones, seront privilégiées par-delà les études de cas stricto sensu.

Merci d'envoyer vos propositions de communication accompagnées d'une courte bio-bibliographie (1 page maximum) conjointement à Christine Kiehl et Agathe Torti-Alcayaga avant le 30 juin 2013.
Une réponse définitive sera donnée avant le 16 juillet. A l'issue du colloque, le comité scientifique choisira une sélection des communications présentées pour publication.
Vous pouvez désormais vous procurer le volume de synthèse issu du colloque 2012 à Paris, Théâtre, destin du cinéma ; théâtre, levain du cinéma (Paris, Le Manuscrit).

 

CALL FOR PAPERS


The research centres PASSAGES XX-XXI (Lyon 2 University), LIRE (ENS-Lyon), CRIDAF (Paris 13 University), the New York University in Paris and the learned society RADAC are organizing together the second part of the double international conference about the relationship between theatre and cinema in French and English-speaking cultures. A two-day conference will be hosted in Lyons, France, on December 19th and 20th 2013, on « cinema in theatre ».

 

The first cinema pictures on stage appeared at the end of the Nineteenth Century, and were then seen in comedy routines in the 1910s/1920s and in Max Linder's ''cinemasketches''. In the early Twentieth Century, Piscator used images projected on stage for didactic purposes in his political theatre, and Brecht resorted to the filmed image as verfremdungseffekt in his epic drama. The political and aesthetic revolution of the 1960s and 1970s blurred the limits between artistic genres. Among other experiments, it allowed the long-opposed art forms of cinema and theatre to connect and interact.

This conference will focus on all the types of pictures that can be incorporated to stage performance, still or moving, slide- or video-based, digital or otherwise. Three directions will be explored.

- First, the use of pre-existing film sequences, autonomous from the dramatic stage fiction, and meant to enrich and/or perturb the actors' performance.

- Second, live video manipulation, real-time shooting and editing. Particular attention will be paid to the role of digital image and sound engineers, videographers and editors working on stage together with the actors.

The first two directions for study may open onto the following questions: Do projected images entail semiological disturbance of over-determination on the stage? What concepts best identify the processes at work: juxtaposition, overlapping, editing, grafting, pasting, interlacing, colliding? How do actors and images interact on a new palimpsestuous stage? How do both the concrete reality of the stage and the flesh-and-blood actor vie with abstract and virtual images? How does the inclusion of images and new technologies impact on the notions of drama, fiction, and the dramatic text? Are these images emblematic of the "post-dramatic theatre" defined by Hans-Thies Lehmann in the 1990s, or do they signal the emergence of a new art genre?

- The third direction for study will be devoted to audience reception.
To what extent are spectators' emotions and perceptions redefined when incorporeal images and tangible shapes are superimposed on the stage? Do the accrued stimulations worked out on the audience's senses activate or restrain its imagination? Is this a case of semiotic saturation? What are its implications (political, for instance)?

These questions may bring to attention the need for a new critical lexicon to approach these new forms of theatre in both French and English-speaking cultures. Priority will be given to papers developing a theoretical reflection on the semiotics of representation (today and/or throughout history), as well to papers focusing on comparative cultural practices in French and English-speaking cultures, rather than on case studies alone.

Proposals in French or in English should be sent together with a short bio-bibliography (one page-long max.) to both Christine Kiehl and Agathe Torti-Alcayaga before June 30th 2013. A definite answer will be given before July 16th.

At the end of the conference, the scientific comity will select some papers for publication. French and English papers are to be published respectively in France and Great Britain.
Théâtre, destin du cinéma ; théâtre, levain du cinéma (Paris, Le Manuscrit), including a selection of proceedings from the first part of the conference held in Paris in 2012 is now available.

 

COMITÉ SCIENTIFIQUE

- Passages XX-XXI, Université Lumière Lyon2 : Christine Kiehl, Martin Barnier.
- Équipe LIRE ENS de Lyon : Anne Pellois.
- CRIDAF, Paris 13 : Agathe Torti-Alcayaga, Céline Murillo.
- LA NEW YORK UNIVERSITY IN FRANCE :Valérie Berty, Cécile Cotté.
- RADAC : Susan Blattes, Brigitte Gauthier.

 

 

PROGRAMME

 

 

 

 

Cinéma au théâtre : aires culturelles anglophones et francophones

 

- Jeudi 19/12/ 2013, Université Lumière Lyon 2. Amphithéâtre Benvéniste, 7 rue Raulin, 69007 Lyon.

- 8h30 : Accueil des participants : Christine Kiehl

- Atelier 1. Théâtre et image : la chair et le spectre.
Présidente de séance : Agathe Torti-Alcayaga.

- 9h-9h40 : Matt Delbridge and Lee Gowan (Queensland University of Technology, Australia), RUFF, and Total Dick, conférence en langue anglaise projetée et intervention directe des conférenciers par Skype.
- 9h40-10h20 : Liviu Dospinescu (Université Laval, Québec), "Écrans perméables : le film vivant, l'hyperréalisme et ses hypertrophies".
- 10h20-10h40 : Pause
- 10h40-11h20 : Émeline Jouve, Stéphane Boitel, Université Toulouse 2, "The Big Art Group's Flicker ; The politics of viewing/choosing : the audiences's mediated eye/I."
- 11h20-12h : Érica Magris (Université Paris 8) : "Le cinéma en direct dans le théâtre jeune public en France."

- 12h-13h45 = Pause déjeuner

- Atelier 2. Théâtre et image : la chair et le spectre.
Présidents de séance : Christine Kiehl et Jean-Marc Adolphe.

- 14h00-15h20 : Table ronde des metteurs en scène professionnels animée par Jean-Marc Adolphe, Rédacteur en chef de la revue Mouvement. Avec la participation de
- Roland Auzet, Compositeur, Metteur en scène, Directeur du Théâtre de la Renaissance, Oullins.
- Jo Crowley, 1927 Company, Londres, pour le spectacle The Animals and Children Took to the Streets.
- Joris Mathieu, Compagnie Haut et Court, Rhône-Alpes.
- Vladimir Steyaert, Metteur en scène, Compagnie Vladimir Steyaert.Rhône-Alpes.
- Philippe Vincent, Metteur en scène, Compagnie Scènes-théâtre-Cinéma, Rhône-Alpes.

- 15h20-15h40 : pause

- 15h40-16h20 : Aloysia Rousseau (Université Paris 4-Sorbonne) : "The Animals and Children Took to the Streets : when Fritz Lang meets Mary Poppins."
- 16h20 -17h00 : Ildiko Rippel (University of Worcester), "Citing cinema: performance lecture: Zoo Indigo".

Vendredi 20/12/2013, Université Lumière Lyon 2. Amphithéâtre Benvéniste, 7 rue Raulin, 69007 Lyon.

- 8h30 : Accueil des participants.

- Atelier 3. Ouvertures sémiotiques.
Président de séance : Martin Barnier.

- 9h-9h40 : Cécile Bosc, (Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle), "Des usages de la vidéo au théâtre : cinéma ou images en mouvement ?"
- 9h40-10h20 : Mary Oliver, (University of Salford), "We know there can't be two of you, but there simply are."

- 10h20-10h40: Pause

- 10h40-11h20 : Stéphane Privat, (Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle), "Les variables indépendantes de l'image."
- 11h20-12h : Hein Goyens, (University of Amsterdam), "Screens on Stage: Intermedial Aesthetics in Gob Squad's Super Night Shot."

- 12h-13h45 = Pause déjeuner

- Atelier 4. Scènes vivantes : du réel au virtuel.
Présidente de séance : Susan Blattes.

- 14h00-14h40 : Pascale Caemerbeke, (Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle), "Les images filmiques comme hors-scène et hors-corps. Complexité de la réalité dans Et puis j'ai demandé à Christian de jouer l'intro de Ziggy Stardust de Renaud Cojo."
- 14h40-15h20 : Émilie Chehilita (Université Paris 3), "La vidéo en direct dans Atteintes à sa vie de Martin Crimp en Angleterre et en France, par Katie Mitchell et Joël Jouanneau." ?

- 15h20-15h40 : pause

15h40-16h20 : Romain Fohr, (Université Picardie Jules Verne), "Le cinéma au coeur du théâtre de Giorgio Barberio Corsetti."
16h20 -17h00 : Frédéric Dalmasso, (University of Worcester), "The Prompting of screen presence on stage."

Mercredi 18 décembre 2013, 20 h : Théâtre de la Renaissance, 7, rue Orsel - 69600 Oullins .
The Animals and Children Took to the Streets, m/s 1927, Suzanne Andrade, Paul Barrit.
Spectacle en langue anglaise, surtitré.

Jeudi 19 décembre 2013, 20h : Musée des Moulages, 3, rue Rachais, 69003 LYON
Performance de la Compagnie Scènes-Théâtre-Cinéma, Je chie sur l'ordre du monde #4, m/s Philippe Vincent.

 


mise à jour le 20 septembre 2015


Université Lumière Lyon 2