agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Laboratoire Passages XX-XXI Portails : www - étudiants - personnels Laboratoire Passages XX-XXI

Vous êtes ici : fr > Archives > 2010-2011 > Colloque "Le créateur et sa critique : « Réseau.x et échange.s / Red.es e intercambio.s", 18-19 mars 2011

Colloque "Le créateur et sa critique : « Réseau.x et échange.s / Red.es e intercambio.s", 18-19 mars 2011

 

4e rencontre-colloque international

 

PRÉSENTATION DU CYCLE DE RECHERCHE

 

FRANCAIS - EN ESPAÑOL ABAJO

Au sens propre, la notion de « réseau » peut conduire à s'interroger sur les expérimentations, les échanges et les transformations dans le texte et/ou l'image et autour de lui et/ou d'elle. Au sens figuré, ce thème peut permettre d'examiner l'influence du texte ou de l'image fictionnel(le) sur le récepteur et plus largement sur tout ce qui fait le « public », la société? Ces notions mettent au centre du dispositif un sujet qui agit sur un autre (interactions, altérité, capture, diversification, etc.).

Au sens propre, « l'émotion » - emotio, emotionis en latin ? signifie « une altération de l'âme intense et passagère, agréable ou à l'origine de la peine, qui est accompagnée d'une certaine commotion somatique », mais aussi « l'intérêt avec lequel on participe à quelque chose qui arrive ». Voici les deux définitions du Dictionnaire de la Royale Académie Espagnole.
L'émotion est donc une conduite réactive, involontaire vécue simultanément au niveau du corps d'une manière plus ou moins violente et affective sur le mode du plaisir ou de la douleur. Essayer, expérimenter une émotion. Il s'agit alors d'une vraie expérience au sens scientifique du terme.
Comme l'affirme le philosophe français Henri Bergson « la plupart des émotions sont pleines de mille sensations, sentiments ou ides qui les pénètrent » (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 26).
L'émotion peut se concevoir comme une transformation du monde. Le passage à l'émotion est une modification totale de « l'être-au-monde ».
Lorsque la cause de l'émotion est externe au sujet, il s'agit d'un véritable changement, un sursaut, un frisson qui rompent la tranquillité et qui se manifestent par des modifications physiologiques violentes, parfois explosives ou paralysantes. L'émotion peut apparaître comme une vraie crise maladive sporadique. Parler d'émotions, c'est même parler d'« hémorragie de la sensibilité » (MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 228).
Les causes de l'émotion no son pas seulement externes. L'émotion est aussi alimentée par les différents niveaux de la sensibilité, du sentiment et des passions propres à la personnalité du sujet : l'émotion de l'inquiétude, de la joie. L'amour pour un art, comme la musique.
L'émotion est d'origine esthétique, spirituelle, mystiques. Par exemple, certaines combinaisons de mots peuvent produire une émotion que d'autres ne produisent pas : nous appellerons ces émotions des émotions poétiques (Paul VALERY, Variété V, 1944, p. 137).
L'excès de sensibilité peut aussi déboucher sur la sensiblerie ou le sentimentalisme.

Les notions proposées à l'étude pour ce quadriennal s'inscrivent dans la logique de celles analysées lors du quadriennal précédent, formule qui a été apprécié de tous : 1. Manipuler et Mentir ; 2. Manipuler et Séduire ; 3. Manipuler et Travestir ; 4. Manipuler et Éduquer.

Les notions proposées à l'étude pour ce nouveau quadriennal se déclinent à partir des notions centrales de « réseau » et « émotion » :

- 2011 : réseau et échange (connexion, interaction)
- 2012 : réseau et emprisonnement (filet, capture, fermeture)
- 2013 : réseau et codes (coder, chiffrer, décoder, « normer », diversifier)
- 2014 : réseau et marges (exclusion)

Seront déclinés les notions, idées et concepts qui se situent à la croisée de « réseau » et de son corrélat étudié pendant toute une année.

Dans le cadre de la littérature, de l'image et des rapports entre textes et images, le réseau semble indissociable du canal du corps et du langage, du verbe et de l'image. C'est une notion qui peut aussi conduire à nous interroger sur les problèmes de réécriture, de reformulation, d'interaction, d'échange?

Afin de pouvoir fédérer le plus grand nombre d'entre nous, tout en conservant notre spécificité, nous allons travailler sur la production de créateurs contemporains (romanciers, poètes, dramaturges, peintres, photographes, cinéastes...) de langue espagnole, mais aussi anglaise, française? vivants avec la possibilité de les avoir parmi nous, via l'Instituto Cervantes de Lyon et sa maison mère à Madrid et le Ministère de la Culture espagnol, les collectivités territoriales françaises et des partenariats ponctuels ou à signer sur la durée avec des sociétés et entreprises privées. Il serait intéressant de voir comment leurs productions intègrent les classiques, depuis les auteurs grecs ou latins (nous pensons aussi à la réutilisation des mythes) jusqu'aux auteurs des XXe-XXIe siècles en passant par les créateurs du Siècle d'or, des Lumières, les romantiques, les avant-gardes...

« Le critique » qui accompagne l'artiste est avant tout un lecteur-spectateur aux multiples visages, spécialiste de l'?uvre du créateur. Il peut être critique ou journaliste spécialisé, universitaire, traducteur? Le but de ces journées d'études internationales est de se faire rencontrer, et se confronter, la création et la réception dans l'art contemporain à travers l'analyse d'une notion proposée qui peut intéresser toutes les aires linguistiques.

Aussi bien les créateurs que les critiques doivent produire un texte qui sera publié (version papier et version internet sur le site du laboratoire de recherche). Les textes rédigés par les critiques passeront devant un comité scientifique de lecture international avant d'être publiés (double lecture aveugle faite par deux experts) afin de conserver une unité et un niveau scientifique de haute qualité.

Lors de ces deux journées d'études, toutes les interventions se dérouleront en séances plénières ouvertes à tout public (étudiants en Master, doctorants, jeunes chercheurs, enseignants et autres personnes intéressées) en présence des artistes (romanciers, poètes, dramaturges?) et de leurs critiques (universitaires, traducteurs, critiques d'art, journalistes spécialisés?).

ESPAÑOL

Definición de las nociones estudiadas

En el sentido propio de la palabra, la noción de ?red? puede conducir a interrogarse sobre las experimentaciones, los cambios e intercambios y las transformaciones en el texto y/o la imagen y alrededor de él o de ella. En el sentido figurado puede permitir examinar la influencia del texto o de la imagen ficcional en el receptor y de manera más amplia en todo lo que hace el ?público?, la sociedad? Esas nociones ponen en el centro del dispositivo un sujeto que actúa sobre otro (interacciones, alteridad, captura, diversificación, etc.)

En el sentido propio de la palabra, el término ?emoción? ?emotio, emotionis en latín- significa ?la alteración del ánimo intensa y pasajera, agradable o penosa, que va acompañada de cierta conmoción somática?, pero también el ?interés expectante con que se participa en algo que está ocurriendo?. Que son las dos definiciones que da el DRAE.
La emoción e pues una conducta reactiva, involuntaria vivida simultáneamente al nivel del cuerpo de una manera más o menos violenta y afectiva sobre el modo del placer o del dolor. Probar, experimentar una emoción. Se trata pues de una verdadera experiencia casi en el sentido científico del término.
Como lo afirma el filósofo francés Henri Bergson ?La mayor parte de las emociones están llenan de miles sensaciones, sentimientos o ideas que las penetran? (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 26).
La emoción se puede concebir como una transformación del mundo. El pasaje a la emoción es una modificación total del ?ser-en-el-mundo?.
Cuando la causa de la emoción es externa al sujeto, se trata de un verdadero cambio, una sacudida, un escalofrío que rompen la tranquilidad, y se manifiestan por modificaciones fisiológicas violentas, a veces explosivas o paralizantes. La emoción puede aparecer como una verdadera crisis de enfermedad esporádica. Al hablar de las emociones, se habló incluso de ?hemorragia de la sensibilidad? (MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 228).
Las causas de la emoción no son sólo externas. Es alimentada por los diferentes niveles de la sensiblidad, del sentimiento y de las pasiones propias a la personalidad del sujeto: la emoción de la inquietud, de la alegría. El amor por un arte, como la música.
La emoción es de origen estético, espiritual, místico. Por ejemplo, algunas combinaciones de palabras pueden producir una emoción que otras no producen, llamaremos a aquéllas, emociones poéticas (Paul VALÉRY, Variété V, 1944, p. 137).
El exceso de sensibilidad puede también desembocar en la sensiblería o el sentimentalismo.

Las nociones que se estudiarán para este nuevo quinquenio se declinan a partir de la noción central de ?red?:

? 2011: red e intercambio (cambio, intercambio, conexión, interacción?)

? 2012: red y emociones del encerramiento (miedo, angustia, pavor, ahogo, espanto, afasia?)

? 2013: red y emociones de la apertura (risa, alegría, sonrisa, felicidad?)

? 2014: red y emociones del equilibrio (paz, apaciguamiento, bienestar?

? 2015: Emociones y creaciones artísticas

En el campo de la literatura y de las artes en general, la red parece ser indisociable del canal del cuerpo y del lenguaje, del verbo y de la imagen. Esta noción puede aun llevarnos a reflexionar sobre los problemas de reescritura, de reformulación, de interacción, de cambio u de intercambio?

Para poder reunir a la mayoría de los especialistas, trabajamos sobre la producción de creadores españoles y latinoamericanos, contemporáneos y vivos, (novelistas, poetas, dramaturgos, pintores, fotógrafos?), teniendo pues la oportunidad de recibirlos y verlos entre nosotros, mediante el Instituto Cervantes de Lyon y su sede en Madrid, el Ministerio de Cultura español y su dirección general del Libro, Archivos y Bibliotecas de España, les colectividades territoriales francesas y otros socios públicos o privados.

Sería interesante ver cómo sus producciones integran a los clásicos, partiendo de los autores griegos o latinos (también pensamos en la reintegración de los mitos) hasta los autores de siglo XXI y pasando por los escritores y artistas del Siglo de Oro, de Las Luces, del romanticismo, de las vanguardias...

?El crítico? que acompaña al artista es ante todo un lector-espectador polifacético, especialista de la obra del creador. Puede ser crítico o periodista especializado, universitario, traductor?
El objetivo de estas jornadas de investigación internacionales radica en el encuentro y la confrontación entre la creación y su recepción en el arte contemporáneo a través del análisis de una noción propuesta por el laboratorio de investigación Passages XX-XXI EA4160, noción que hizo válida el Ministerio de Enseñanza superior y de Investigación: « Red-es »

Tanto los creadores como los críticos tienen que escribir un texto que se publicará (bajo la forma de un libro, actas del coloquio). Los textos redactados por los críticos serán examinados por un Comité científico de lectura internacional antes de ser publicados.

 

COMITÉ SCIENTIFIQUE

Membres du comité scientifique responsables du colloque

 

CASTRO Idoli, Maître de conférences (Lyon 2) ; KERFA Sonia Maître de conférences (Lyon 2) ; LORENZO GONZÁLEZ Arturo, Directeur de l'Institut Cervantés de Lyon (Ministère des Affaires Étrangères et Ministère de la Culture et de la Recherche espagnols) ; MARIGNO Emmanuel,Maître de conférences (Lyon 2) ; MARTINEZ Raul, Délégué de l'Institut Ramon Llull (Gouvernement catalan et des Ïles Baléares) pour la France ; MERLO Philippe, Professeur (Lyon 2) ; SEGUIN Jean-Claude, Professeur (Lyon 2) ; SOUBEYROUX Marie-Hélène, Maître de conférences (Lyon 2).

Membres du comité scientifique international de lecture

BESSIERE Bernard, Professeur (Provence, Aix-Marseille I) ; BOZAL Valerian, Professeur (Complutense, Madrid); CHAMPEAU Geneviève Professeur (Montaigne-Bordeaux III) ; DE LOS REYES Aurelio, Professeur (UNAM, Mexico) ; GARCÍA CAÑEDO Domingo, Ancien directeur de l'Institut Cervantés de Lyon (Ministère de la Culture et Ministère des Affaires étrangères espagnols) ; GUBERN Román, Professeur (Autónoma, Barcelona) ; LORENZO Arturo, Directeur de l'Institut Cervantés de Lyon (Ministère de la Culture et Ministère des Affaires étrangères espagnols) ; MERLO Philippe, Professeur (Lyon 2) ; PALACIO Manuel, Professeur (Carlos III - Madrid) ; PAUL J. Smith, Professeur (Cambridge, Royaume-Uni) ; SEGUIN Jean-Claude, Professeur (Lyon 2) ; SILES Jaime, Professeur (Universidad de Valencia) ; SOUBEYROUX Jacques, Professeur émérite (Jean-Monnet, Saint-Étienne) ; TUÑÓN Lara, Professeur (INAH, Mexico) ; TYRAS Georges Professeur (Stendhal, Grenoble) ; ZIMMERMANN Marie-Claire, Professeur émérite (Université Paris IV).

 

PARTENAIRES

partenaires_ii
partenaires_i
partenaires_iii
partenaires_iiii
partenaires_iiiii

 

 

PROGRAMME

 

 

Vendredi 18 mars 2011

 

- 9h-9h30, Accueil. Salle des conférences de l'Instituto Cervantes de Lyon (58, montée de Choulans, Lyon 5e. Tel : 04 78 38 72 41).
- 9h30-10h, Discours d'ouverture à l'Instituto Cervantes de Lyon.
M. Arturo LORENZO GONZÁLEZ, Directeur de l'Instituto Cervantes de Lyon.
M. André TIRAN, Président de l'université Lumière Lyon 2.
Mme Nathalie FOURNIER, vice Présidente à la Recherche Université Lumière Lyon 2.
Mme Josiane PACCAUD-HUGUET, Doyenne de la Faculté des Langues, Lyon 2.
Mme Martine BOYER-WEINMANN, Directrice du laboratoire de recherches Passages XX-XXI EA4160. M. Philippe MERLO, Directeur du Département des Langues Romanes, organisation du colloque.
- 10h-10h15, Pause.
- 10h15-11h15, Ana MARTIN PUIGPELAT (Poétesse-dramaturge, Espagne) et son critique Nuria RODRÍGUEZ LÁZARO (Université Montaigne, Bordeaux).
- 12h30-14h15, Repas à l'Instituto Cervantes de Lyon pour les conférenciers et organisateurs.
- 14h15-15h15, Juan Antonio GONZÁLEZ FUENTES (Poète, Espagne) et son critique Idoli CASTRO (Université Lumière, Lyon).
- 15h15-15h30, Pause.
- 15h30-16h30, Angels AYMAR (Dramaturge, Espagne) et son critique Fabrice CORRONS (Université Lumière, Lyon).
- 20h, Repas pour les conférenciers et organisateurs.

 

Samedi 19 mars 2011

- 9h-9h15, Accueil. Salle des conférences de l'Instituto Cervantes.
- 9h15-10h15, Rosa REGAS (Romancière, Espagne) et son critique Catherine ORSINI (Université de Dijon).
- 10h15-10h30, Pause.
- 10h30-11h30, Luis GARCÍA JAMBRINA (Romancier, Espagne) et son critique Christine DI BENEDETTO (Université De Nice).
- 11h30-11h45, Pause.
- 11h45-12h45, Carme RIERA (Romancière, Espagne) et son critique Meri TORRAS (Universidad Autónoma de Barcelona).
- 12h45, Repas pour les conférenciers et organisateurs.
- 16h, Table ronde avec les créateurs et leurs critiques à la Librairie Le Bal des Ardents : 17, rue Neuve, 69001 Lyon, 04 72 98 83 36. Signature des ?uvres des artistes pour le public.
- 20h, Repas pour les conférenciers et organisateurs.

affiche

 

 


mise à jour le 15 janvier 2015


Université Lumière Lyon 2