agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Laboratoire Passages XX-XXI Portails : www - étudiants - personnels Laboratoire Passages XX-XXI

Vous êtes ici : fr > Le laboratoire > Enseignants-chercheurs > Membres titulaires > KIEHL Christine

KIEHL Christine

 
Maître de Conférence, Département d'Études du Monde Anglophone Anglais, Université Lumière Lyon 2.
Christine.Kiehl@univ-lyon2.fr
Statut

Docteur en théâtre anglais contemporain.

Maître de conférences au Département d'études du monde anglophone,

Maître de conférences au Département d'arts du spectacle,

Chargée de cours à l'ENS, Lyon.

Chercheuse à Passage XX-XXI, Université Lumière Lyon 2.

Chercheuse associée à SCRIPT (Scénaristes Créateurs Réalisateurs Interprètes Performers Traducteurs), Centre de recherche, Université d'Evry Val d'Essonne.

Membre de la SAES ( Société des Anglicistes de l'Enseignement Supérieur)

Vice-Présidente de la société savante RADAC : Recherche sur les arts dramatique anglophones contemporains [1] http://www.radac.fr/RADAC/Colloque.html


Auteur d'une thèse de doctorat intitulée

Le corps dans le théâtre de la catastrophe de Howard Barker,

sous la direction de Madame le Professeur Nicole BOIREAU, Université Paul Verlaine, Metz, jury présidé par Madame le Professeur Elisabeth ANGEL-PEREZ, Université Paris-Sorbonne, Paris IV, décembre 2005.


Domaines d'enseignement :

Théâtre anglophone contemporain, Shakespeare, Pratique théâtrale, Médiation culturelle.

Domaines de recherche :

Texte et représentation, éthique et esthétique de la scène anglophone contemporaine.


publications

Articles publiés dans des revues à comité de lecture :

♦ « Chutes de Gregory Motton ou l'invitation à la danse », Ecritures contemporaines 5, dramaturgies britanniques (1980-2000), La revue des lettres modernes, Paris : Minard, 2002 : 159-167.

♦ «Le cri du corps au coeur de la parole : à propos de Gertrude-Le Cri, de Howard Barker », Howard Barker et le théâtre de la catastrophe, Editions THEATRALES, Paris, 2005 : 131-145.

♦ "The Body Turned Inside Out: Sight, Insight and the Senses in He Stumbled", Theatre of Catastrophe, New essays on Howard Barker. London: Oberon Books Ltd, 2006: 198-211.

♦ « Barker de l'autre côté de l'Histoire », in Revue de La Comédie de Caen, Centre Dramatique national de Normandie, octobre 2007.

♦  "Voir, avoir, savoir" ou la spéculation de dupes dans Something in the Air, Richard Dresser (1999), in Théâtre anglophone, de Shakespeare à Sarah Kane : l'envers du décor, Editions L'Entretemps, 2008.

♦ « Le théâtre de la Catastrophe de H. Barker : Corps éclaté, voyeurisme diffracté», in Espace spectaculaire et textuel anglophone, Coup de Théâtre n° 23, avril 2009 (Publication du groupe de recherches sur les arts dramatiques anglophones contemporains).

♦ « Corps et image dans la chorégraphie Comme toujours Here I Stand (2009) : Un hommage américain à la culture française », Au-delà des mots, le corps dans l'espace théâtral, Editions Le Manuscrit/manuscript.com, février 2011.

♦ « May B. ou l'horizon d'attente : La chorégraphe Maguy Marin rencontre l'univers de Beckett », Coup de Théâtre Hors série, Autour de Fin de partie, l'oeuvre de Samuel Beckett, avril 2010.

♦ "Staging Howard Barker in France in 2009", Howard Barker: 21 for 21 and Art of Theatre. Drama and Theatre Research Group, Aberystwyth, Pays de Galles. En cours de publication.

♦ "21421 in Lyon, France: A reading of Barker's Und", Howard Barker: 21 for 21 and Art of Theatre. Drama and Theatre Research Group, Aberystwyth, Pays de Galles. En cours de publication.

Communications - en cours de publication :

♦ « Vertige et réflexion : le double dans Caryl Churchill, Un grand nombre ». Journée d'étude « Ethique et esthétique : Théâtre et clonage humain ». Université Lumière Lyon 2, mars 2008.

♦  « Violence et nudité : du texte à la scène ». Atelier de la pensée; cycle Howard Barker : de la page au plateau, Théâtre de l'Odéon, Paris, 2 janvier 2009.

♦ "How Clay Moulds The Artist in Paso Doble by Miquel Barcelo and Josef Nadj (Avignon Festival, July 2006)", Colloque international Celebrating Ceramics, Université Toulouse 2, 17-18 Mars 2011.

♦ « la danse et le pinceau dans Les Corbeaux, une performance de Josef Nadj », Colloque interdisciplinaire « Remediation », Arts du Spectacle, Université Lumière Lyon 2, avril 2011.

Recension pour la revue en ligne Miranda :
http://www.miranda-ejournal.fr

♦ co-organisatrice du Colloque international Théâtre au cinéma / cinéma au théâtre dans et entre les aires culturelles anglophones et francophones


Forts d'expertises communes dans les domaines du théâtre, du cinéma, de la transmodalisation et de l'interculturalité dans et entre les aires culturelles anglophones et francophones, les laboratoires CRIDAF de Paris13, PASSAGES XX-XXI de Lyon2, la New York University in Paris  la société savante RADAC, et le festival Théâtres au Cinéma du Magic Cinéma de Bobigny ont décidé de s'associer afin d'éditer un ensemble de deux volumes thématiques portant sur les rapports entre le théâtre et le cinéma dans et entre ces deux aires culturelles. 
Ces deux ouvrages seront préparés en amont par un colloque composé de 2 x 2 journées d'études à Villetaneuse, Paris, Bobigny et Lyon, journées dont les thèmes seront, respectivement : théâtre au cinéma et cinéma au théâtre dans et entre les aires culturelles anglophones et francophones.

Le théâtre et le cinéma entretiennent depuis toujours des rapports marqués du sceau de l'irréductibilité, revendiquant des constituants qui lui sont propres et qui signent son identité (corporéité de l'acteur pour le théâtre, variation des plans pour le cinéma, par exemple). Dans une société structurée par le marché où, de plus en plus, ne survit que l'art économiquement rentable, le théâtre et le cinéma ont souvent été mis en concurrence dans la course aux subventions, divisant le public entre « théâtreux » et « cinéphiles », établissant une hiérarchie implicite entre les arts. Pourtant, depuis les années 1900, le théâtre et le cinéma n'ont cessé d'être en interaction.
Il nous semble opportun d'examiner les points de porosité entre théâtre et cinéma, points qui, loin de remettre en cause la spécificité respective de ces deux arts, laissent émerger les formes d'un dialogue respectueux et fertile. Sur le terrain des croisements traditionnels (acteurs, metteurs en scène, scénographes passant des planches à l'écran et vice-versa, adaptation d'oeuvres théâtrales à l'écran), d'autres formes de communication se développent : des glissements de l'écriture théâtrale s'opèrent vers le cinéma et inversement,
la caméra vidéo se retrouve de façon croissante sur les scènes, le surtitrage accompagne les présentations théâtrales « en VO  les films à succès font régulièrement l'objet d'adaptations  théâtrales par exemple sous la forme de spectacles musicaux et notamment dans un aller-retour entre les scènes francophones et anglophones. Peut-on parler de l'émergence de nouvelles formes théâtrales, de nouvelles formes cinématographiques, nées de l'échange entre les deux arts ? 
Enfin et surtout, l'histoire et les résultats de ces nouveaux croisements sont-ils comparables dans les aires culturelles francophones et anglophones ? Comment les cultures anglophones et francophones ? elles aussi, traditionnellement pensées en termes de rivalité ? intègrent-elles dans leur propre tradition artistique ces changements qui, eux, ne connaissent pas de frontières ? La nouvelle donne d'un dialogue entre les arts pourrait-elle venir étayer celle d'un dialogue entre les peuples ?

Les propositions de communication pour le 1er volet du colloque les 15 et 16 mars 2012  à Paris concerneront spécifiquement la question  du « théâtre au cinéma  dans et entre les aires culturelles anglophones et francophones ». Un nouvel appel à communication sera lancé en 2012 pour le 2ème volet du colloque (« le cinéma  au théâtre dans et entre les aires culturelles anglophones et francophones ») qui se tiendra à Lyon en mars 2013.

Merci d'envoyer vos propositions de communication  accompagnées d'une courte bio-bibliographie  conjointement à Agathe Torti (agathetorti@yahoo.fr) et à Christine Kiehl (Christine.Kiehl@univ-lyon2.fr) avant le 02 décembre 2011. Une réponse définitive sera donnée sous quinze jours. A l'issue de chaque partie du colloque, le comité scientifique choisira une sélection des communications présentées pour publication.    

 

 

[1] http://www.radac.fr->;http://www.radac.fr->;xxx


mise à jour le 2 avril 2015


Université Lumière Lyon 2