agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Laboratoire Passages XX-XXI Portails : www - étudiants - personnels Laboratoire Passages XX-XXI

Vous êtes ici : fr > Le laboratoire > Enseignants-chercheurs > Membres titulaires > GEAL François

GEAL François

 
Professeur de littérature comparée
Département des Lettres

Domaines de recherche : traductologie, domaine hispano-français, relations littérature/cinéma

Publications et activités scientifiques



Travaux scientifiques :

1) Ouvrages et éditions critiques :

- Figures de la bibliothèque dans l'imaginaire espagnol du Siècle d'or (Paris, Honoré Champion, 1999, 944 p., 47 pl., version remaniée de la Thèse soutenue en 1994).

- La Diane amoureuse. Edition, introduction, notes et traduction inédite de La Diana enamorada, roman pastoral de Gaspar Gil Polo [1564] (Paris, Honoré Champion, « Textes de la Renaissance », 2004, 373 p.).

- Onze films de Carlos Saura, cinéaste de la mémoire (Lyon, Aléas, 2006, préface Emmanuel Larraz, 324 p.).

- Relire les Lettres d’Espagne de Mérimée (Paris, Éditions Classiques Garnier, 2010, 414 p.).


2) Direction d’ouvrages collectifs :

- Mélanges pour saluer Henri Larose. Textes réunis par François Géal et Pierre Vilar, Paris, 13 juin 1998 (Tours, Présence graphique, 1998, 160 p.).

- Regards sur al-Andalus (VIIIe-XVe siècles). Dir. François Géal (Madrid, Casa de Velázquez – Paris, Editions rue d’Ulm, 2006, 168 p.).

- Littérature et appétit des savoirs. Textes réunis par Blanca Acinas Lope et François Géal (Burgos, Universidad de Burgos, 2014, 229 p.).

- (à paraître en 2018 aux éds. Classiques Garnier) : Les anthologies de littérature(s) étrangère(s), Actes de la journée d’études organisée par F. Géal à l’ENS le vendredi 24 janvier 2014.

 

3) Articles et comptes rendus :

- « Le Tesoro de Covarrubias. Entre les dires et les rires » (Tigre, Travaux des hispanistes de l'Université Stendhal-Grenoble III, VII, nov. 1993, p. 11-42).

- « Image traditionnelle, image nouvelle de la femme dans le Tesoro de Sebastián de Covarrubias (1611) », in Images de la femme en Espagne aux XVIe et XVIIe siècles. Etudes réunies et présentées par Augustin Redondo (Paris, Publications de la Sorbonne – Presses de la Sorbonne Nouvelle, 1994, p. 145-166).

- « Gracián : de la bibliothèque idéale à un idéal de la bibliothèque», in Hommage à Robert Jammes. Éd. Francis Cerdan (Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, Anejos de Criticón, n° 1, 1994, p. 461-472).

- « Nicolás Antonio juge de la femme de Lettres à travers la Bibliotheca Hispana Nova », in Relations entre hommes et femmes en Espagne aux XVIe et XVIIe siècles. Études réunies par Augustin Redondo (Paris, Publications de la Sorbonne – Presses de la Sorbonne Nouvelle, 1995, p. 39-52).

- « Sebastián de Covarrubias ou la cause des enfants », in Figures de l'enfance. Dir. Augustin Redondo (Paris, Publications de la Sorbonne – Presses de la Sorbonne Nouvelle, 1997, p. 99-128).

- « La naissance d'une bibliographie nationale en Espagne : le cas singulier de la Bibliotheca Hispana Nova de Nicolás Antonio (1672) », in L'entreprise encyclopédique. Études réunies et présentées par Jean Bouffartigue et Françoise Mélonio (Univ. de Paris X-Nanterre, Littérales n° 21, 1997, p. 273-293).

- « Nicolás Antonio historien des Lettres dans sa préface à la Bibliotheca Hispana (1672) : de la glorification du passé culturel hispanique à son examen critique », in Regards sur le passé dans l’Europe des XVIe et XVIIe siècles. Actes du colloque organisé par l’Université de Nancy II (14-16 décembre 1995), textes réunis par Francine Wild (Bern, Peter Lang SA, 1997, p. 339-350).

- « Algunas reflexiones sobre la lectura voraz en el Siglo de oro », in El escrito en la España del Siglo de oro (prácticas y representaciones). Dir. Pedro M. Cátedra, Augustin Redondo, María Luisa López-Vidriero, éd. Javier Guijarro Ceballos (Univ. de Salamanca – Publications de la Sorbonne – Sociedad española de Historia del Libro, 1998, p. 129-146).

- « Raison et déraison de l’amour dans la Diana de Montemayor », in Mélanges pour saluer Henri Larose. Textes réunis par François Géal et Pierre Vilar, Paris, 13 juin 1998 (Tours, Présence graphique, 1998, p. 36-51).

- « Une farce poétique de notre temps : Le cancan des corps guerriers de Susana Lastreto » (Théâtre/ Public, n° 144, nov.-déc. 1998, p. 34-36).

  - « Un aspect méconnu de l'influence de Juste Lipse sur les Espagnols : l'impact du De bibliothecis syntagma (1602) sur les théories bibliothéconomiques en Espagne au début du XVIIe siècle », in Les Flandres et la culture espagnole et italienne aux XVIe et XVIIe siècles. Textes réunis par Mercedes Blanco-Morel et Marie-Françoise Piéjus (Université de Lille III, coll. UL3, 1998, p. 241-250).

  - « Enjeux idéologiques de la traduction au XVIe siècle : l'exemple d'une des premières versions castillanes des Colloques d'Erasme. [Logroño, Miguel de Eguía, 1529] », in Traduire et adapter à la Renaissance. Études réunies par Dominique de Courcelles (Paris, Ecole des Chartes, 1998, p. 35-64).

  - « Supervivencias humanísticas en la España tridentina de finales del siglo XVI : el caso de la Biblioteca escurialense » (Criticón, n° 78, 2000, p. 5-28).

  - « Fragment d’un discours amoureux : les premiers vers du berger Silvano dans la Diana de Montemayor », in Ecriture, pouvoir et société en Espagne aux XVIe et XVIIe siècles. Hommage du CRES à Augustin Redondo. Coord. Pierre Civil (Paris, Publications de la Sorbonne – Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2002, p. 499-515).

  - Compte rendu de Catálogo de la Real Biblioteca, tomo XIV, Catálogo de los reales patronatos, vol. I, II, dir. María Luisa López-Vidriero, Madrid, Editorial Patrimonio Nacional, 1999. (Bulletin du bibliophile, n° 1, 2003, p. 180-182).

  - « El imaginario de la biblioteca en la España del Siglo de oro : enfoque sintético », in Silos. Un milenio. Actas del Congreso Internacional sobre la Abadía de Santo Domingo de Silos (Universidad de Burgos – Abadía de Silos, 2003, p. 89-124).

  - « La notion d’enfer de la bibliothèque dans l’Espagne des XVIe et XVIIe siècles » (Bulletin du bibliophile, n° 2, 2004, p. 271-300).

   - « Contribución a una semiología de los personajes. Algunas consideraciones onomásticas acerca de Los siete libros de la Diana de Montemayor (1558 ?) », in « Por discreto y por amigo ». Mélanges offerts à Jean Canavaggio. Études réunies et présentées par Christophe Couderc et Benoît Pellistrandi (Madrid, Casa de Velázquez, 2005, p. 411-430).

   - « Les bibliothèques d’al-Andalus : notes de lecture », in Regards sur al-Andalus (VIIIe-XVe siècles). Dir. François Géal (Madrid, Casa de Velázquez – Paris, Editions rue d’Ulm, 2006, p. 11-46).

   - Compte rendu de L’Histoire de l’Espagne dans la littérature française, dir. Mercè Boixareu et Robin Lefere, Paris, Honoré Champion, « Bibliothèque de Littérature générale et comparée » n° 49, 2003, 924 p. (RHLF, 106e année, n° 2, 2006, p. 479-482).

   - « La exacerbación del sujeto simbolista en la primera Residencia : el ejemplo del autorretrato a-referencial de “Débil del alba” », in Hombre del sur, Poeta chileno, Americano del mundo. Actas del Congreso Internacional Pablo Neruda. Éd. Manuel Jofré (Santiago, Universidad de Chile, 2007, p. 61-74).

   - Postface à Dans l’ombre suivi de Nuit d’été loin des Andes, deux pièces de Susana Lastreto Prieto (Paris, Editions de l’Amandier, 2007).

   - « Mérimée et les gitans. Quelques réflexions sur le dernier chapitre de Carmen », in Mérimée et le bon usage du savoir. La création à l’épreuve de la connaissance. Éd. Pierre Glaudes (Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2008, p. 197-236).

   - « Une poétique du saisissement : les derniers instants du condamné à mort dans la IIe Lettre d’Espagne de Mérimée (“Une exécution”) », in Le sang, la violence et la mort chez Stendhal, Mérimée et les romantiques, actes du colloque organisé par Michel Arrous à Paris les 5 et 6 octobre 2007 (HB, Revue internationale d’études stendhaliennes, n° 11-12, 2007-2008, Eurédit, p. 139-153).

    -  « L’autodafé et son lexique : élaboration de la notion dans les textes espagnols et européens », in Rhétorique et littérature de la fin du Moyen Age au XVIIe siècle. Textes réunis par Dominique de Courcelles (Turnhout, Brepols, 2008, p. 135-162).

    - Compte rendu de Charles Baudelaire. El pintor de la vida moderna (1863), introducción, edición, traducción y notas de Silvia Acierno y Julio Baquero Cruz, San Lorenzo de El Escorial, Cuadernos de Langre, 2008, 197 p. (RHLF n° 1, 2010, p. 228-230).

    - « Pages arrachées du livre de Satan... Quelques réflexions sur le combat des bibliophobes et des bibliophiles dans l'Espagne du XVIe siècle» (Histoire et Civilisation du Livre, VI, 2010, p. 193-219).

   - « Le mythe de Carmen entre les mains du cinéma espagnol : l’exemple de Carlos Saura (1983) », in Prosper Mérimée. Actes du colloque international de Cerisy organisé par Antonia Fonyi du 1er au 8 septembre 2007 (Caen, éd. Lettres modernes Minard (Écritures XIX, 6), 2010, p. 233-244).

   -  « Les espaces de la Diana, premier roman pastoral espagnol (1558 ou 1559) » (Seizième Siècle n° 1, 2011, p. 257-291).

   - « Le polyglottisme, instrument de mystification et vecteur d’étrangeté : l’exemple emblématique de Carmen », in L’étrangeté des langues. Textes réunis et présentés par Yves Clavaron, Jérôme Dutel, Clément Lévy (Publications de l’Université de Saint-Étienne, Collection « Voix d’ailleurs » – Études comparées dirigée par Yves Clavaron, 2011, p. 105-116).

   - Compte rendu de Carmen. La révoltée de Jean Lacouture, Paris, Le Seuil, 2011, 227 p. (Cahiers Mérimée, n° 4, 2012, p. 190-194).

- « Gautier, poète orientaliste ? Remarques sur España (1845)... », in Poésie et orientalisme. Sous la dir. de Sarga Moussa et Michel Murat, Paris, Classiques Garnier, 2015, p. 141-160.

- « De l’utilité de connaître l’Espagne et l’espagnol pour commenter certaines fictions françaises : microlecture du début du chapitre III de Carmen (1845) », XXe congrès de l’AILC, « Le comparatisme comme approche critique », 18-24 juillet 2013, Université Paris-Sorbonne (Paris IV).

- « Valle-Inclán, reporter engagé sur le front franco-allemand : quelques considérations sur La media noche (1916-1917) » (Les Langues Néo-Latines, 3, n° 378, septembre 2016, p. 43-55).

- « Fragments de La tête ailleurs, Journal intime 2010-2011 », in Plus Oultre III. Critique et création. Littérature française et francophonies. Mélanges offerts à Daniel-Henri Pageaux, préf. et coord. Sobhi Habchi, Paris, L’Harmattan, 2016, p. 19-26.

- « Mérimée/ Goya, chronique d’un désamour annoncé » (Cahiers Mérimée n° 9, 2017, p. 55-90).

- (à paraître en 2018) « Présentation de la base TMT (Trésor des métaphores de la traduction) », projet de recherche local à vocation internationale », in La Métaphore. Littérature, civilisation, linguistique. Colloque organisé à Lyon 2 (MILC) les 19-21 mai 2016.

- (à paraître en 2018) « Deux actrices pour une héroïne : quelques remarques sur le traitement de l’érotisme dans Cet obscur objet du désir de Luis Buñuel (1977) », in Après Carmen : le mythe érotique espagnol dans la création francophone contemporaine (1975-2016), évolution et continuité. Colloque organisé à l’Univ. Complutense de Madrid, 23-24 juin 2016.

 

4) Traductions :

a) Traductions personnelles :

- D'un âge l'autre (Lagrasse, Verdier, 1990), traduction du roman de Gabriel Miró intitulé Niño y grande [1922].

- Textes espagnols du catalogue de l'exposition Dessins espagnols, Maîtres des XVIe et XVIIe siècles (Paris, Musée du Louvre, 18 avril – 22 juillet 1991) (Paris, Editions de la Réunion des Musées Nationaux, 1991).

- Catalogue de l'exposition Picasso premier regard. Collection Christine Ruiz-Picasso (Málaga – Sevilla – Nîmes : 1994-1995) (Nîmes, Carré d'Art – Musée d'art contemporain, 1995).

- Julio Ramón Ribeyro : « Proses apatrides » (extraits de Prosas apátridas) (Le nouveau recueil, Champ Vallon, n° 76, sept.-nov. 2005, p. 30-41).

 

b) Traductions collectives (réalisées dans le cadre d’un atelier de traduction à l’ENS) :

- L’Homme et les gens, première traduction en français de El hombre y la gente du philosophe espagnol José Ortega y Gasset (1957), préface Christian Baudelot, postface François Géal (Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2008, 275 p.).

- Pablo Neruda : « Six poèmes (extraits de Residencia en la Tierra I et II) [« Débil del alba », « La noche del soldado », « Caballero solo », « Cantares », « Walking around », « Entrada a la madera » » (Po&sie n° 104, Paris, Belin, 2003 : « Retraduire : Hölderlin, Celan, Neruda, Rebora », p. 121-128).

- Proses apatrides, traduction inédite de Prosas apátridas de l’écrivain péruvien Julio Ramón Ribeyro, Barcelona, Seix Barral, 2007 [1re édition complète : 1986], préface François Géal (Le Bouscat, Finitude, 2011, [175 p.]).

- Misère et splendeur de la traduction, traduction inédite de Miseria y esplendor de la traducción du philosophe espagnol José Ortega y Gasset (1937), préface François Géal, postface Jean-Yves Masson (Paris, Les Belles Lettres, 2013, 121 p.).

- Ramón del Valle-Inclán : Un jour de guerre vu des étoiles/ Un día de guerra (visión estelar) (1916-1917), préface et dossier iconographique François Géal (Paris, Gallimard, « Folio Bilingue » n ° 186, 2014, 224 p., 10 ill.).

- Horacio Quiroga : Journal de voyage à Paris, traduction inédite de Diario de viaje a París [1900], préface et édition critique de François Géal, Lyon, PUL, coll. « Ida y vuelta/ aller-retour », 2016, 153 p., 16 ill.).

 

- « Une expérience de traduction collective à l’ENS » (L’Archicube, n° 9, déc. 2010, p. 87-90).

 

5) Organisation de colloques, journées d’études et manifestations culturelles :

- janvier 1998 (ENS) : Entre humour et grotesque, 40 ans de cinéma espagnol (L’appartement de Ferreri (1958); Le Bourreau de Berlanga (1963); Le jardin des délices de Saura (1970); Stico d’Armiñán (1984); Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça? d’Almodóvar (1985); Le roi ébahi d’Uribe (1991); Le jour de la bête de La Iglesia (1995)).

- janvier 2006 (ENS) : Semaine du cinéma cubain (Soy Cuba de Mikhaïl Kalatosov (1964) ; Now (1965), Hasta la victoria siempre (1967), Setenta y nueve primaveras (1969), Morir por la patria es vivir (1976) de Santiago Alvarez ; La última cena de Tomás Gutiérrez Alea (1979) ; Lista de espera de Juan Carlos Tabio (2000)).

- 18 mai 2012 : Une journée avec l’écrivain cubain Abilio Estévez à l’Ecole Normale Supérieure (en collaboration avec Audrey Aubou) (contributions publiées en ligne dans la collection « Littératures d’Amérique Latine » sous le titre Abilio Estévez, l’écriture et la vie : http:/revel.unice.fr/symposia/lal/).

- 14 et 15 mars 2013 : Formas y lenguajes de la globalización en las literaturas hispánicas contemporáneas (en collaboration avec Gustavo Guerrero), Prof. à l’Université de Cergy-Pontoise et Gersende Camenen, MCF à l’Université de Tours.

- 19 et 20 octobre 2017 (Lyon 2) : Les métaphores de la traduction. Colloque international organisé en collaboration avec Touriya Fili-Tullon.

 

6) Divers :

Création en 2015, avec le soutien de l’équipe Passages XX-XXI (EA 4160) de la base de données TMT (Trésor des métaphores de la traduction), hébergée à Lyon 2 sur le site http://recherche.univ-lyon2.fr/tmt/, interrogeable à distance et accessible à la commuanuté des chercheurs.

 


mise à jour le 27 février 2018


Université Lumière Lyon 2