agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Laboratoire Passages XX-XXI Portails : www - étudiants - personnels Laboratoire Passages XX-XXI

Vous êtes ici : fr > Le laboratoire > Enseignants-chercheurs > Membres titulaires > THONNERIEUX Stéphanie

THONNERIEUX Stéphanie

 
Maître de conférences en langue et stylistique françaises à l'Université Lumière Lyon 2, département des lettres


Domaines d'enseignement

Cours de langue et stylistique françaises (CM, TD, séminaires de spécialité) à tous les niveaux du cursus de Lettres modernes (de la licence au master), et dans le cadre de la préparation aux concours de l'enseignement secondaire (CAPES et Agrégation). Direction de mémoires de master en langue et stylistique françaises (poésie en vers et en prose, XIXe et XXe siècles).
 

Domaines de recherche

Stylistique littéraire. Formes poétiques, énonciation, représentation. Poésie française des XIXe et XXe siècles.


Publications

Ouvrages collectifs

·      Méthodes stylistiques. Unités et paliers de pertinence, M. Monte, S. Thonnerieux et P. Wahl (dir.), actes du colloque des 31 mars-2 avril 2015, Presses Universitaires de Lyon, coll. “Textes & Langue”, à paraître en 2018.

·      Paul Eluard. Capitale de la douleur, M.-A. Gervais-Zaninger et S. Thonnerieux, Neuilly, Éditions Atlande, coll. “Clefs concours-Lettres”, 2013.

·      L’Ordre des mots à la lecture des textes, A. Fontvieille et S. Thonnerieux (dir.), actes du colloque des 12-14 octobre 2005, Presses Universitaires de Lyon, coll. “Textes & Langue”, 2009.

·      Jaccottet. Poésie 1946-1967, A la lumière d'hiver, Pensées sous les nuages, M.-A. Gervais-Zaninger et S. Thonnerieux, Neuilly, Éditions Atlande, coll. “Clefs concours-Lettres”, 2003.

Articles et communications

·      « “Oh mon père […] je te répète.” Répétitions et poésie du deuil dans Pas revoir de Valérie Rouzeau », Répétition et signifiance. L’invention poétique, V. Magri-Mourgues et P. Wahl, Éditions Lambert Lucas, à paraître.

·      « Qu’est devenue la strophe avec le vers libre ? », Méthodes stylistiques : unités et paliers de pertinence, M. Monte, S. Thonnerieux et P. Wahl (dir.), PUL, à paraître en 2018.

·      « Désengagement surréaliste et dégagement d’un style chez René Char », Changer de style. Écritures évolutives aux XXe et XXIe siècles, S. Jollin-Bertocchi et S. Linarès, à paraître en 2018.

·      « La voix nouvelle d’une poésie « vraiment intérieure » ? Énonciation et lyrisme dans les Méditations poétiques de Lamartine », communication à la journée des CPGE sur le programme 2018 des ENS, 12 janvier 2018, Lyon 2.

·      « Frontières de phrases dans la poésie du XXe siècle : flottement et autonomie syntaxiques », Grammaire du poème, Journée d’étude, 19 octobre 2017.

·      « Le petit théâtre de la phrase dans Émaux et camées », Gautier et la langue, A. Geisler-Szmulewicz et M.-H. Girard (dir.), Bulletin de la société Théophile Gautier, n° 39, 2017.

·      « La suppression de la ponctuation dans la poésie au tournant du XXe siècle : infraction et renouvellement du langage poétique », L’infraction stylistique et ses usages théoriques de l’Antiquité à nos jours, P. Chiron et Ch. Guérin (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2016.

·       « Qui parle dans Le Spleen de Paris ? Dialogue, dialogisme et point de vue », Styles, genres, auteurs, n° 14, K. Abiven et H. Biu (dir.), Paris, Presses de l’université Paris-Sorbonne, 2014.

·      « Quand les chênes “flottent gris” : effet de style et niveaux de lecture dans la poésie de Verlaine », Le style découpeur du réel : faits de langue, effets de style, L. Bougault, J.-F. Castille et L. Himy-Piéri, Presses Universitaires de Rennes, collection « Interférences », 2014.

·      « L’effet-liste et le vers libre au début du XXe siècle : une rencontre formelle et esthétique », Liste et effet liste en littérature, S. Milcent-Lawson, M. Lecolle et R. Michel (dir.), Paris, Classiques Garnier, collection « Rencontre », 2013, p. 311-326.

·      « Formes et usages du vers dans la poésie de Jean Grosjean », centenaire de Jean Grosjean (Centre Jacques Petit, ELLIADD-EA 4661, Université de Franche-Comté), Baumes-les Dames, 7 décembre 2012.

·      « Aspects du lyrisme chez Guy Goffette : comme une “aspiration de l’être” », Présences du sujet dans la poésie française contemporaine (1980-2008). Figurations, configurations et postures énonciatives, Elisa Bricco (dir.), CIEREC, Travaux 155, Publications de l’Université de Saint-Etienne, collection « Lire au présent », 2012, p. 85-104

·       « La “fantaisie féerique” d’André Salmon : références savantes et populaires dans Créances », André Salmon, poète de l’Art vivant, M. Monte et J. Gojard (dir.), Université du Sud Toulon Var, 2010, p. 111-126.

·      « René Char et Pierre-Albert Jourdan : mesures d'un voisinage », René Char n° 2. Poètes et philosophes. De la fraternité selon Char, D. Leclair et P. Née (éd.), « Série René Char », Lettres modernes Minard, 2007, p. 173-193.

·      « Détachements syntaxiques, déchaînements romanesques : le portrait dans Belle du Seigneur d’Albert Cohen », L’Ordre des mots à la lecture des textes, A. Fontvieille et S. Thonnerieux (éd.), Presses Universitaires de Lyon, 2009, p. 355-370.

·      « Formes du sonnet chez Guy Goffette : “le silence élargissant le souffle” », dans Formules n° 12 (« Le sonnet contemporain : retours au sonnet »), A. Chevrier et D. Moncond’hui (dir.), Éditions A. Viénot, Noesis, 2008, p. 179-190.

·      « L'évolution de la forme poétique chez Jean-Claude Renard ou le desserrement de la voix », Jean-Claude Renard, « l’hôte des noces » : aspects du lyrisme contemporain, A.-A. Morello (dir.), Paris, Champion, collection « Babeliana » n° 8, 2007.

·      « Syllepse et nom propre : à partir de quelques poèmes de René Char », La Syllepse, figure stylistique, Y. Chevalier et P. Wahl (dir.), Presses Universitaires de Lyon, 2006, p. 373-387.

·      « André Frénaud et Jean Fautrier, “La femme de ma vie”, La Voix et le geste. André Frénaud et ses peintres, J.-Y. Debreuille (dir.), Genève, La Baconnière/Arts, 2005, p. 35-54.

·      « Les séries chez Nathalie Sarraute ou la vibration sensible des mots », Nathalie Sarraute. Du tropisme à la phrase, A. Fontvieille et P. Wahl (dir.), Presses Universitaires de Lyon, 2003, p. 73-83.

·      « Les accents ou contre-accents de l'insignifiant : du vers au sens dans Exister de Jean Follain », Méthode ! Revue de littératures (Jean Follain : un goût très fin d'éternel), J.-Y. Debreuille, G. Farasse et C. Mayaux (dir.), Billère, Éditions de Vallongues, 2003, p. 257-267.

·      « Formules de circonstances ? La parole “essentielle” des Feuillets d’Hypnos de René Char », L’Allusion en poésie, J. Lajarrige et C. Moncelet (dir.), Presses Universitaires Blaise Pascal, 2002, p. 177-190.

·      « Vénus, d’une seule venue. Une conjonction spatio-temporelle favorable », Le Gré des langues, n° 16, janvier 2001, p. 70-73.

·      « La Balandrane, enquête sur un mot, ou comment René Char se fait lexicologue », Le Français moderne, t. LXIX n° 2, année 2001, p. 199-210.

·      « “La musculature de l’âme” chez Michel Beaulieu et Bernard Noël : lecture stylistique d’un lyrisme à fleur de peau », Le Croquant, n° 28, novembre 2000, p. 111-126.

 

(Co)organisation de colloques et conférences

·       Organisation de la journée d’étude « Grammaire du poème au XXe siècle : aspects et enjeux de l’innovation syntaxique », 19 octobre 2017, à Lyon 2.

·      Organisation du séminaire « Poésie et syntaxe » (2015-2017), Passages XX-XXI, Textes & langue, à Lyon 2 (invitation de conférenciers).

·       Co-organisation du colloque international « Méthodes stylistiques : unités et paliers de pertinence », Lyon 2, 31 mars-2 avril 2015, à Lyon 2.

 


mise à jour le 28 mars 2018


Université Lumière Lyon 2