Mise à jour le 14 févr. 2021
Coordinatrices : Bérénice HAMIDI-KIM et Marie-Jeanne ZENETTI
 

Les études de genre et les théories féministes se sont développées en France dans différents champs disciplinaires. Elles permettent de pluraliser et de complexifier l’étude des rapports sociaux de domination et des processus d’émancipation. Les travaux de l’axe « études sur le genre, théories féministes et approches intersectionnelles » réfléchissent aux apports théoriques, méthodologiques et épistémologiques de ces champs d’études pour penser les productions artistiques et littéraires des XXe et XXIe siècles dans différentes aires géographiques et linguistiques (anglophones, francophones, hispanophones, arabophones). 
Cet axe favorise ainsi un double dialogue entre disciplines : 

  • d’une part, entre les différentes disciplines représentées au sein du laboratoire (études théâtrales, études littéraires, études cinématographiques, études photographiques, langue et stylistique)
  • d’autre part, entre les recherches en arts et littératures et les sciences humaines et sociales (sociologie, histoire, philosophie en particulier).
  • Représenter/performer les identités de genre et les sexualités
Certaines œuvres, certaines démarches d’artistes et d’écrivain·e·s jouent avec les normes de genre et les modèles sociaux de masculinités et de féminités disponibles, les surjouent, les déjouent, parfois les rejouent. Ce faisant, elles travaillent à produire les normes et stéréotypes de genre, soit qu’elles reproduisent les hiérarchies et partitions binaires existantes, soit qu’elles les prennent pour objet, et inventent ou visibilisent d’autres supports d’identification. On peut ainsi analyser les productions artistiques et littéraires comme autant de discours, de récits et de performances des identités de genre.
 
  • De l’effet des rapports sociaux de domination sur les modes de production, de réception et de circulation des œuvres et des artistes
a. Traductions
Plusieurs chercheur·e·s de l’axe travaillent à élaborer des théories et pratiques de la traduction informées par l’analyse des intersections entre rapports de domination, et attentives aux effets sur la traduction et la circulation des textes des hiérarchies entre aires géographiques, culturelles et linguistiques (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Espagne, France, Inde, Maghreb, Royaume-Uni, Turquie). Le travail de traduction de textes féministes mis en œuvre par plusieurs membres de l’axe nourrit par ailleurs une réflexion sur les enjeux d’une traduction féministe des textes théoriques, littéraires et théâtraux.

b. Production des œuvres et rapports sociaux de sexe, de classe et de race 
Les travaux de plusieurs chercheur·es de l’axe s’attachent à l’analyse socio-économique et socio-esthétique des modes de production et de réception des œuvres et à l’effet des rapports sociaux de sexe, de classe et de race sur la fabrique de la valeur esthétique des artistes et des œuvres (articulation avec l’axe « processus de création »).
 
  • Épistémologies critiques et disciplines artistiques
En quoi les théories féministes, queer, postcoloniales et décoloniales invitent-elle à repenser les pratiques de recherche dans les disciplines artistiques ? Quels sont leurs apports d’un point de vue théorique et méthodologique ? Par exemple, quels liens peut-on penser entre les pratiques de recherche située et la recherche-création ? Comment et pourquoi articuler les apports respectifs de différents courants féministes à l’analyse des œuvres, notamment l’écoféminisme et le féminisme matérialiste ? (articulation avec l’axe « humanités environnementales »). Ces réflexions prennent une forme collective dans le cadre du programme de recherche « recherches situées en lettres et arts ».
 
Membres

Matilde ALONSO (PR, études hispaniques)
Mai ATRACHE (doctorante, études théâtrales)
Martin BARNIER (PR, études cinématographiques)
Aïcha BAZLAMIT (doctorante, littérature française)
Idoli CASTRO (MCF, littératures hispaniques)
Sibil CEKMEN (doctorante, études cinématographiques)
Astrid CHABRAT-KAJDAN (doctorante, études théâtrales)
Aurore DESGRANGES (doctorante, littératures francophones)
Touriya FILI-TULLON (MCF, littératures francophones)
Hurcyle GNOUHOUE (doctorant, études théâtrales)
Pauline GUILLIER (doctorante, études théâtrales)
Célia JESUPRET (doctorante, études théâtrales)
Dario MARCHIORI (MCF, études cinématographiques)
Nedjma MOUSSAOUAI (MCF, études cinématographiques)
Aya NAKAMURA (doctorante, littérature française)
Julie NOIROT (MCF, études photographiques)
Julie ROSSELLO-ROCHET (docteure, études théâtrales)
Corentin ROSTOLLAN-SINET (doctorant, études théâtrales)
Carole ROZONELLI (PR, littérature anglaise)
Emilie WALEZAK (MCF, littérature anglaise)
 
Membres associés
Sonia KERFA (PR études hispaniques/études cinématographiques, Grenoble), membre associée du laboratoire
Serge PROUST (MCF à la retraite, sociologie), membre associée du laboratoire
 

Publications récentes des membres du champ thématique

  • CASTRO, Idoli, « La poésie a mauvais genre : l’exemplum du vidéopoème « Buena chica » d’Alicia García Núñez », in E. Tilly (dir.), Genre et Identité en Espagne du Moyen Age à nos jours (Plaidoyer pour la sororité), Paris, Indigo, 2020.
  • ÇEKMEN, Sibil, « Kamerayı, Ekranı, Sözü Ele Geçiren Siyah Bir Kadın : Amandine Gay », in Yeni Film, n° 50-51, Istanbul, 2021, p. 85-90.
  • FILI-TULLON Touriya, Bonis Oristelle, avec Labbize Souad et Sadaki Roula, « Écrire, traduire, publier : la convergence des luttes », GLAD! [En ligne], 09 | 2020, mis en ligne le 13 janvier 2021, consulté le 08 février 2021. DOI :https://doi.org/10.4000/glad.2377
  • FILI-TULLON Touriya, in Audrey Lasserre, Christine Planté (dir.), L’emploi du genre dans les études littéraires au Maghreb. Entretien avec Touriya Fili- Tullon », Francofonia, n° 74, « Le concept de genre a-t-il changé les études littéraires ?" (dir. C. Planté et A. Lasserre), 2018.
  • HAMIDI-KIM Bérénice, « Dés-identifications », in Voix entravées, percées émancipatrices, textes réunis par Décoloniser les arts, revue Tumultes n°54, éditions Kimé, juin 2020.
  • HAMIDI-KIM Bérénice, Stand up for your rights selon Hannah Gadsby et Blanche Gardin. Deux scènes culturelles du féminisme et de l’humour, in Marie Duret et Nelly Quemener (dir.), Les scènes de l'humour, Les Cahiers d'Artes n°16, 2020.
  • HAMIDI-KIM Bérénice, « Revoir Black Panther, en hommage à Chadwick Boseman », revue AOC, 02 septembre 2020.
  • HAMIDI-KIM Bérénice, « Faire taire le silence, dire l’interdit. Sur Chienne de Marie-Pier Lafontaine », revue AOC, 10 novembre 2020.
  • HAMIDI-KIM, Bérénice, « Contre la virilité, l’intimité. Devenir un homme selon Gurshad Shaheman », Parages n°8, décembre 2020.
  • PROUST Serge, « Directeurs artistiques et administratrices : une distribution sexuée des rôles dans les compagnies de théâtre indépendantes », Travail, genre et société, 2017, 38, p. 95-112.
  • PROUST Serge et VEDRINNE Corinne, « Théâtre public et masculinité hégémonique. Réflexions sur les comédien-ne-s homosexuel-le-s » in Sylvie Octobre et Frédérique Patureau (dir.), Normes de genre dans les institutions culturelles, Ministère de la Culture (DEPS) – les Presses de Sc Po, 2018, p. 75-100. 
  • ROSSELLO-ROCHET Julie, « Retour sur l’élaboration d’un répertoire de pièces d’autrices dramatiques françaises notoires du XIXᵉ siècle : dessin d’une généalogie d’ancêtres de même corporation », Études théâtrales et gender studies, sous la direction de Raphaëlle Doyon et Pierre Katuszewski, revue Horizons/Théâtre n°10, Presses Universitaires de Bordeaux, 2018, p. 229-231.
  • ROSSELLO-ROCHET, Julie, « Rachel et La Berma. Des créatures aux créatrices : les coulisses du « grand art », Proust côté femmes, sous la direction de Michel Piersens, en ligne sur www.savoirdesfemmes.org, Université de Montréal, programme de recherche subventionné par le Conseil de recherche en Sciences Humaines du Canada, 2015.
  • ROZZONELLI Carole, Alessandro Monti, "Wandering Jasmine: A Roped-off Life" in Marginalized Voices in American Literature: Margins and Fringes, edited by Sunita Sinha, New Delhi: Atlantic Publishers and Distributors, 2021.
  • ROZZONELLI Carole, Monti Alessandro et Sarangi Jaydeep (ed.) The Partition of Indian Women. New Delhi, Authorspress, 2021.
  • WALEZAK Émilie, « Thatcher, the Carnivalesque and Punishing Laughter : Angela Carter and the Ambiguities of the Comic », in Jennifer Gustar, Sarah Gamble and Caleb Sivyer (eds), Ludics and Laughter as Feminist Aesthetic: Angela Carter at Play, Sussex Academic Press, 2021, pp. 231-247.
  • WALEZAK Émilie, « Sarah Hall», The Literary Encyclopedia. Volume 1.2.1.09: Postwar and Contemporary English Writing and Culture, 1945-present. Ed. Kerry Myler, 2020.
  • ZENETTI Marie-Jeanne, « Le neutre est-il queer ? », Dossier « Barthes transgenre », Magazine littéraire, avril 2020.
  • ZENETTI Marie-Jeanne, « Savoirs situés : épistémologies critiques et littératures documentaires », Dossier « Héritages et réarmements critiques de la littérature contemporaine », Jean-Pierre Bertrand, Frédéric Claisse, Justine Huppe (dir.), Contextes, 2021.
  • ZENETTI Marie-Jeanne, « Ecriture de soi, sexualité et résistance éthique : relire les récits d’expériences sexuelles de Virginie Despentes, Annie Ernaux et Catherine Millet à l’heure de #MeToo », dans Isabelle Galichon, Daniele Lorenzini (dir.), Ecriture de soi et résistance éthique, 2021.